Alger9L’Algérie est l’un des pays d’Afrique du Nord ayant protégé et conservé ses patrimoines culturels (cuisine traditionnelle, religion, coutume et vestige monumental). Cette contrée est une destination de vacances instructives par excellence. Au cours de leur périple, les routards opteront pour un circuit gourmet et dégusteront les spécialités algériennes. Ils ne manqueront pas de goûter au couscous, le plat national. Ce mets est à base de semoule de blé dur. Il est en général servi avec des légumes variant d’une recette à une autre.

Eid Al-Saghir, une des célébrations à ne pas rater en Algérie

Lors de leur voyage sur mesure Algérie, les bourlingueurs pourront participer à l’Eid Al-Saghir. Cette fête musulmane est l’un des évènements culturels à ne pas manquer dans le pays. Elle marque la fin du ramadan (mois du jeûne) et se tient le dixième jour de Zu al-Hijja. Par ailleurs, Eid Al-Saghir est férié et dure au moins 2 jours. Il commémore l’agrément du prophète Abraham à offrir son fils unique à Dieu. Le matin, les hommes prient à la mosquée. Ensuite, ils se réunissent avec leur famille autour d’un repas copieux. Au cours de cette festivité, tout le monde porte de nouveaux vêtements et les enfants reçoivent des cadeaux et de l’argent. Il est aussi de coutume de faire l’aumône.

Visite de la Casbah d’Alger

Outre la religion et la coutume, l’Algérie est aussi connue pour ses sites historiques à ne pas rater lors d’un séjour Afrique. Ce pays attise la curiosité des bourlingueurs avec la Casbah. Cette ville islamique est située en Alger, sur la côte méditerranéenne. Elle surplombe les îlots où un comptoir carthaginois fut installé dès le IVe siècle av. J.-C. Cette localité est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992. La cité regorge de palais ottomans et de mosquées anciennes. La majorité de ses constructions ont pu garder leurs aspects originaux.

Les ruines romaines de Djemila, un must-see du pays

Pour terminer leur circuit algérien, les globe-trotters visiteront, entre autres, les ruines romaines de Djemila. Ce site est localisé sur les hautes plaines de Sétif, entre l’Atlas et l’Aures. Il date de 98 et a connu une amélioration sous le règne de l’empereur Caracalla. Cet endroit comprend des temples, des basiliques, des arcs de triomphe et des maisons abandonnées. Il est aussi réputé pour son musée. Cette galerie abrite des mosaïques, des tapis à motifs géométriques, de nombreux objets usuels ainsi que des œuvres artistiques. On y trouve également une collection de bronze, de lampes païennes et chrétiennes, des stucs figurés et des documents archéologiques importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *