La majorité des voyageurs aiment se rendre en Afrique, car ce continent possède une des plus riches biodiversités de notre planète. Dans cette région du globe, nombreuses sont les destinations qui valent le détour. Le Kenya, par exemple, est une des destinations particulièrement appréciées par les routards. Les sites naturels de ce pays attirent plusieurs milliers de visiteurs chaque année. Parmi les adresses privilégiées par les adeptes de safari, il y a notamment le parc national du mont Kenya. Situé au centre du pays, ce dernier constitue un des lieux incontournables d’un voyage Kenya. Il accueille près de 15 000 touristes tous les ans. En outre, les animaux que l’on peut souvent apercevoir des buffles, des antilopes, des damans du Cap, des éléphants… Par ailleurs, une virée dans cette réserve n’est pas seulement une occasion pour observer la faune locale. En effet, les bourlingueurs ont la possibilité de s’adonner à d’autres activités. Ils peuvent notamment escalader le mont Kenya en empruntant un des sentiers de randonnée. À titre d’information, le massif en question s’élève à plus de 5 000 m d’altitude. De ce fait, les débutants en alpinisme sont invités à se faire accompagner par un grimpeur professionnel.

La forêt d’ArabukoSokoke, un endroit idéal pour les fans de l’écotourisme

Quand les globe-trotters quitteront le parc national du mont Kenya, ils pourront continuer leur voyage au Kenya en se rendant dans le parc national d’ArabukoSokoke. Cette aire protégée est surtout appréciée par les routards passionnés par la balade pédestre en forêt. Il faut savoir que le site proprement dit abrite une jungle tropicale qui s’étend sur environ 420 km². Ce paradis vert constitue un lieu idéal pour entreprendre un safari ornithologique, car des milliers d’oiseaux fréquentent la zone. Parmi les animaux à plumes que l’on aperçoit souvent, il y a, par exemple, le pipit de Sokoke, le souïmanga d’Amani ou encore la grive tachetée. Bien entendu, ce ne sont pas seulement les oiseaux qui peuplent la forêt d’ArabukoSokoke, car on note aussi les mammifères, les amphibiens et les insectes. Pour ces derniers notamment, les papillons, près de 260 espèces ont été recensés. Par ailleurs, pour toute expédition dans le parc, il est recommandé de se faire accompagner par un guide touristique local.

La réserve nationale du Masai Mara, une adresse parfaite pour finir le séjour

Un Kenya voyage aura permis aux aventuriers d’explorer 2 parcs nationaux de renom, à savoir celui du mont Kenya et celui de la forêt d’ArabukoSokoke. S’ils le souhaitent, les bourlingueurs ont la possibilité de terminer leurs aventures dans la réserve du Masai Mara. Des vacances sur le territoire kenyan sans un détour dans ce site est peu envisageable pour la majorité des globe-trotters, car ce sanctuaire animalier abrite une des faunes les plus riches de la planète. Il faut savoir que des milliers d’espèces trouvent refuge sur place, pour ne citer que les girafes, les guépards, les gazelles de Grant, les gnous, les hippopotames, les lions, les bubales, les hyènes tachetées, etc.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *