Garder les enfants est une corvée complexe et chronophage. Cependant, la majorité des couples modernes ne disposent pas d’assez de temps pour s’occuper de leurs bambins. Pour y remédier, ils engagent une nounou. Il s’agit d’une professionnelle, elle est chargée de garder les enfants en cas d’absence des parents. Notez que c’est un boulot comme les autres, de ce fait, il convient de rédiger un contrat de travail en bonne et due forme. Voici comment on procède :

Le contrat de travail doit-il être écrit ?

Ayez en tête qu’une convention peut avoir une forme verbale. En d’autres termes, les parties ne signeront aucun document. Cette règle s’applique au contrat de travail selon la jurisprudence. Néanmoins, il est fortement recommandé de faire un écrit. Ce dernier contiendra les différents droits et obligations de l’employeur et du salarié. Ayez en tête que c’est mieux de réaliser un exemplaire pour chaque partie au contrat. Pour avoir un exemplaire complet de ce type de convention, visitez le site d’Assadia Metz. On peut y contacter une agence de garde pour enfant, elle pourra sans vous fournir ce genre de document.

Quelles sont les mentions obligatoires du contrat de travail ?

Sachez que l’on doit forcément mettre certaines informations dans un contrat de travail. L’absence d’une de ces mentions peut entraîner la nullité de la convention. Il faut que l’on connaisse l’identité de l’employeur ainsi que du salarié, le poste occupé, le lieu de travail, la rémunération, la convention collective applicable, les renseignements sur la retraite, durée du congé payé annuel, la durée de la période d’essai. Ayez en tête qu’il s’agit d’une convention, les parties peuvent donc mettre certaines clauses particulières, comme une évolution possible des tâches ou encore des horaires. Pour le cas d’une nounou, il est important de prévoir certaines contraintes liées à la situation de l’employeur.

Quelles sont les clauses illicites dans un contrat de travail ?

Certaines clauses sont interdites dans les conventions. Par exemple, la jurisprudence affirme qu’un contrat de travail ne devra pas intégrer des conditions de célibat ou encore une interdiction de se marier. En outre, les juges ont aussi eu l’occasion d’affirmer que la clause couperet est tout simplement illicite. Il s’agit d’une obligation de prendre sa retraite à un certain âge. Sachez que si l’on met ce type de condition dans un contrat, on peut faire l’objet d’une plainte. Mieux vaut donc faire attention pour ne pas être sanctionné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *