L’encoprésie est une sorte de trouble fonctionnel qui peut arriver chez un enfant à l’âge de 4 ans et plus. La personne affectée émet des selles à son insu, car le rectum est trop rempli. Ces fuites de selles ne se produisent que dans les moments inopportuns comme pendant les exercices physiques ou un jeu. Pour avoir plus de notions sur cette maladie, découvrez l’encoprésie, les facteurs de son apparition et ses symptômes.

Mieux comprendre l’encoprésie

Qu’est-ce que l’encoprésie ? C’est l’évacuation des matières fécales non volontaire ou intentionnelle dans des lieux inappropriés chez un enfant de plus de 4 ans. Pour confirmer ce constat, il faut que cette dysfonction se présente d’une manière durable au moins une fois tous les 30 jours pendant 6 mois. L’encoprésie est parfois peu importante, elle n’arrive qu’après une période de rétention excrémentielle d’au moins un an. La probabilité qu’elle survienne chez un enfant 4 ans est de 3 % et de 1,5 % pour un âgé de 8 ans. Elle s’accompagne souvent de l’énurésie ou à d’autres troubles du développement comme le langage, la synchronisation des mouvements.

L’encoprésie peut se produire quotidiennement, l’enfant a conscience de l’éjection de la selle, mais il affirme qu’il n’a pas la capacité de la retenir. Cela peut être des vrais selles, dures, liquides ou même de simples souillures. Ce trouble est différent de l’incontinence vraie qui survient suite à une anomalie du sphincter provoquée par des maladies neurologiques ou à des malformations congénitales. Il n’est pas également comparable aux fuites dues à la saturation atypique du colon quand celui-ci ne fonctionne pas correctement, c’est-à-dire lorsqu’il ne se contracte pas comme dans la maladie de Hirschsprung.

Les causes et facteurs de risque

Les plus concernés par l’encoprésie sont les garçons à l’âge de 6 à 10 ans. Elle est causée par l’avènement fréquent d’une constipation et des facteurs psychologiques. Elle peut être liée à des difficultés psychologiques dues à des erreurs d’apprentissage de la propreté comme la mise au pot trop en avant, ou l’absence d’accompagnement pendant cette période. Il peut s’agir aussi des difficultés psychiques comme les problèmes de couple au niveau des parents, le manque d’affection, et le traumatisme. Il est à préciser que l’encoprésie est une manière de communiquer pour l’enfant.

Cependant, il peut arriver que l’encoprésie n’ait pas de cause psychologique, elle n’est que temporaire chez un enfant constipé qui présente un ulcère dans l’anale à cause du passage d’une selle un peu plus difficile à expulser. Il ressent ainsi de la douleur et de la peur d’aller à la selle. Donc il la retient, ce qui provoquera ensuite des fuites par débordement.

Les symptômes de ce trouble

Quand l’encoprésie survient, on remarque une constipation, les contractions intestinales ne fonctionnent plus normalement ou sont totalement absentes. Parfois, les moments de stagnation provoquent l’apparition d’un fécalome dure ou molle, qui entrave la constitution du rythme de la défécation. Ce qui provoque une dilatation fréquente du côlon. Habituellement, l’encoprésie vient après une constipation opiniâtre qui a été traitée par de différents médicaments, mais sans résultat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *