Depuis la nuit des temps, l’homme a utilisé la peau des animaux pour confectionner des vêtements ou pour se protéger des intempéries. La tradition continue aujourd’hui seulement, on retrouve le cuir partout, que ce soit pour sublimer notre style ou pour décorer la maison. Aujourd’hui, nous avons l’embarras du choix entre les différents cuirs d’animaux. Un des plus demandés reste cependant le cuir de crocodile.

De quelles espèces proviennent les cuirs de crocodiles ?

Les crocodiles sont des « reptiles géants » qu’on retrouve partout sur la planète, ou du moins presque partout. Cependant, les peaux de crocodiles qui sont utilisés en maroquinerie proviennent uniquement de deux espèces (sachant qu’il en existe 14) à savoir le Crocodylusniloticus ou le crocodile du Nil et le Crocodylusporosus ou crocodile marin.
La première espèce se trouve en Afrique et la seconde en Asie du sud-est et du sud-ouest, mais aussi en Australie. Les peaux d’alligator et de gavial étaient également utilisées, mais ces derniers sont aujourd’hui en voie d’extinction. Ces crocodiles sont particulièrement choisis pour leurs écailles plates de formes rectangulaires ayant un rendu très design. La peau du crocodile des mers se distingue par la présence d’un pore sur chaque écaille, d’où son nom scientifique.

À combien s’élève le prix du cuir de crocodile ?

Les produits en cuir de crocodile sont souvent réservés à une clientèle aisée. Le cuir de crocodile est qualifié comme étant un cuir de prestige. Il tient une place importante sur le marché de la maroquinerie de luxe.
Cela vient du fait que c’est un matériau très cher,car difficile à obtenir bien qu’une grande partie des crocodiles proviennent d’élevage et de fermes. De plus, les peaux parfaites sont rares, caril s’agit ici d’un animal qui a généralement un comportement agressif. Aussi il faut compter au moins 16 € par centimètre pour une largeur de 40 cm. Le prix peut facilement augmenter en fonction de la provenance et de la qualité de la pièce.

Les fermes d’alligators ou de crocodiles

Comme les fermes de bovins et autres, ce sont des établissements d’élevages et de reproduction de crocodiliens. Si auparavant ils étaient juste destinés à la production de viande, de cuir et d’autres produits dérivés de crocodiles, aujourd’hui ils contribuent à la reconstitution des populations sauvages en renvoyant un bon nombre d’individus à la nature. En effet, la filière fait face à une forte demande ce qui a amené à une grande diminution de la population.

De nombreuses fermes sont aujourd’hui ouvertes aux touristes et permettent de voir des crocodiles à différents stades de leur croissance comme celui de Croc farm à Madagascar. Les structures sont aménagées pour être sécurisées et agréables tout en respectant le bien-être de l’animal.

Pour éviter que l’espèce ne disparaisse, la commercialisation du cuir de crocodile est fortement régulée. Cependant, on rencontre toujours des braconniers dans certaines régions du monde favorisant le trafic illicite de ces espèces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *